8 février 2009

Le bagne en Guyane : les îles du Salut

Sous leur aspect accueillant les îles du Salut gardent quelques vestiges d'une époque peu glorieuse : le bagne.
Le fim Papillon avec Steeve McQueen et Dustin Hoffman est romancé, c'est sûr. Il a été tourné en Jamaïque et en Espagne.
Pourtant, les lieux y sont proches de ce qui a existé ici en Guyane.
Voici donc quelques photos de ce qui reste. On ne peut pas tout visiter puisque les îles sont la propriété du Centre Spatial.

D'abord, l'île du Diable où a été emprisonné Dreyfus.


L'entrée des cellules sur l'île Royale.


Les bagnards ont tout construit, même ces escaliers de pierre.


Quand ils n'étaient pas reclus suite à des tentatives d'évasion ou autres faits graves au yeux de l'administration pénitentiaire, ils avaient une belle vue !


L'endroit le plus paisible, finalement, c'est le cimetière de Saint Joseph.

5 commentaires:

poupou | 11 février 2009 à 19:17  

Je me demande s'il y a toujours eu autant de cocotiers et...d'ombre au temps des bagnes...

Robert973 | 26 avril 2009 à 19:54  

pas certain du tout ! Il ne fallait pas faciliter les évasions....

b. | 31 janvier 2010 à 11:30  

Il n'y avait quasiment pas de cocotiers et de toute manière, en dehors du temps de corvée, les transportés étaient en case (de 12 à 14h par jour) ou dans les terribles cellules de la réclusion de St Joseph. Ils n'avaient guère le loisir de profiter de la "belle vue"
Quant à la piscine des forçats, elle ne fut édifiée qu'en raison du manque d'eau douce pour se laver. Ce n'était pas un instrument de loisirs!

Yann du Maroni | 3 février 2010 à 21:29  

@b Merci pour ces précisions. je prépare un autre billet sur St joseph avec des photos de la Réclusion.

Anonyme | 15 avril 2010 à 17:32  

j'ai ecouté CAFE CRIME DE JACQUES PRADEL SUR EUROPE 1 avec Denis Seznec, je vous la recommande pour en savoir plus sur la vie au bagne en tout cas les photos en disent long et on a du mal à croire que des hommes ont vecu l'enfer merci

Enregistrer un commentaire

Tu comentario será moderado la primera vez que lo hagas al igual que si incluyes enlaces. A partir de ahi no ser necesario si usas los mismos datos y mantienes la cordura. No se publicarán insultos, difamaciones o faltas de respeto hacia los lectores y comentaristas de este blog.