13 décembre 2008

Croisière sur Favelaï

René, le Captain Shadok, est enfin arrivé en Guyane après bien des péripéties.


Grâce à lui, j'ai pu embarquer sur Favelaï, le bateau du capitaine Manu pour un weekend sympa de croisière depuis Cayenne jusqu'au îles du Salut.
Le départ s'est fait à la tombée de la nuit depuis le Degrad des Cannes.




Au moteur entre les bouées pour le début puis après être arrivé en mer nous avons pu hisser les voiles.
René a prépareé un bon plat de nouilles.
Malgré un temps clément la mer est agitée et je n'ai plus le pied marin.
Les poissons ont été contents, René moins pour son plat !
Aussi j'ai passé une bonne partie de la nuit assis dans le cockpit grâce à l'attention de Sébastien qui m'a chouchouté.
Et puis le mal de mer est passé avant l'arrivée au mouillage de l'île Royale où nous avons mouillé à 3h du matin.

Oh, il est l'heure moussaillon.

Sébastien découvre le mouillage.


Nous étions bien gardé par une vedette de la gendarmerie.

Joli site que le mouillage de Royale.


Après une balade sur l'île Royale nous sommes allé au mouillage devant l'île Saint Joseph que l'on voit au fond sur la photo précédente.


Ambiance relax et baignades dans une eau pas si claire mais chaude.
J'en profite pour lire un superbe livre sur Bernard Moitessier.
Deuxième nuit et entière celle là, nous en profitons pour refaire le monde et jouer une mémorable partie de tarot.

Le lendemain matin, surprise, c'est le débarquement !


Après un tour sur l'île nous avons mis les voiles vers Kourou avec Capitaine Manu à la barre.

Nous sommes arrivé au mouillage sur la rivière de Kourou pour une nuit très calme avec l'inévitable partie de tarot.

Débarquement de l'équipage !


Quelques bateaux de pêcheurs au milieu des voiliers.


J'ai laissé là les amis de Favelaï qui sont partis vers Tobago.
Bon vent et merci les amis.

1 commentaires:

poupou | 17 janvier 2009 à 17:31  

Il a vomi, il a vomi !

Enregistrer un commentaire

Tu comentario será moderado la primera vez que lo hagas al igual que si incluyes enlaces. A partir de ahi no ser necesario si usas los mismos datos y mantienes la cordura. No se publicarán insultos, difamaciones o faltas de respeto hacia los lectores y comentaristas de este blog.